D'ALLER CHANTER DANS LES SALONS

Janvier 2018

 

Ce spectacle est un seul en scène et en chansons retraçant l'expérience que fut le Tour de Suisse en concerts d'appartement.

 

En voici l'argument : "En attendant l’ouverture de la porte et l’entrée des invité·e·s dans le salon de Sandra, Simon a une heure pour préparer le concert qu’il doit y donner. Comme toujours lors des concerts d’appartement, quelques messages auront suffi pour organiser le concert et cela ne fait que depuis 18h30 qu’il connait son hôtesse. Durant une heure, entre l’accordage de sa guitare et quelques chansons, Simon livre les anecdotes d’une vie d’un troubadour moderne, et notamment celles qu’il a récoltées lors de son Tour de Suisse en concert d’appartement qui l’a mené à offrir, contre le gîte et le couvert, 26 concerts en 26 jours dans les 26 cantons helvétiques. Qu’il aborde la confiance courageuse des inconnu·e·s qui l’invitent à venir jouer dans leur salon, les cartes postales qu’il portait d’un canton à l’autre ou ce qu’il a entendu à propos des différents Schwytzertütsch, il nous livre, en toute intimité, un témoignage ce que ce peut être la Suisse".

De et par  : Simon Frenkel

Lumières et co-régie : Louis Schneider

Co-régie : Serena Vuille

Coproduction : Centre de Culture ABC de la Chaux-de-Fonds (NE), Suisse.

Représentations du 20 au 25 janvier 2018.

VEILLER L'INTIME

Octobre 2017

Veiller l’intime est un livre-disque.
Un florilège de dix années d’écriture obstinée.

Les patientes cultures, dit-on,
Font les bonnes récoltes.
Alors voici dix ans de travail.
Parfois en fulgurance,
Souvent en jachère.

Veiller l’intime est, j’espère, une clairière à soi
Loin des clameurs et du fracas.
Ce sont, pour moi, quelques essentiels
Portés hors de la course des jours


Et peut-être simplement
Ce que j’estime digne d’être dit.

C’est aussi 
Un livre qui se partage.

Technique :

100 exemplaires numérotés à la main

Format de 29.8 x 16.8 cm

40 textes et quelques intermèdes

20 illustrations

6 types de papiers

1 disque avec 8 chansons et 8 textes dits

Toutes les pages sont volantes et tenus ensemble par deux pinces

 

LES NUITS SECRETES

Octobre 2016

L'idée de départ de ce projet est bien simple : inviter les gens à venir écouter mes chansons dans un lieu secret. Les intéressés avaient donc à s'inscrire pour recevoir un lieu de rendez-vous. Chaque soir, je les y retrouvais à 19h30, puis les emmenais (avec quelques détours) au lieu secret pour y chanter mes chansons.

Merci à celles et ceux qui ont eu la confiance et la curiosité de me suivre dans l’intimité d’un lieu secret pour venir y écouter mes chansons. 

Merci à Olivier (et famille), Laura, Camille, Sébastien, Roland, Céline, Monsieur B. et le Théâtre du Passage ainsi qu'Olivier Luder pour avoir rendu ces rencontres insolites possibles.

Merci, enfin, Louis Schneider, fidèle compagnon de route et metteur en lumière de lieux investis. 


Simon.

 

Les lieux

Samedi 01 octobre | Reliure artisanale Olivier Molleyres | Neuchâtel (NE)
Dimanche 02 octobre | T22 - Création de vêtements Laura Ziegelmüller (NE)
Lundi 03 octobre | Les ateliers de Camille Rollier | Boudevilliers (NE)
Mardi 04 octobre | Editions Schola Cantorum | Fleurier (NE)
Mercredi 05 octobre | La Traction | Montfaucon (JU)
Jeudi 06 octobre | Maison DuBois | Le Locle (NE)
Vendredi 07 octobre | Atelier du Théâtre du Passage | Neuchâtel (NE)

TOUR DE SUISSE -    QUELQUES HEURES APRES

Mars-avril 2016

 

Du 23 mars au 17 avril 2016, je me suis lancé un défi : faire un Tour de Suisse en concerts d’appartement. C’est-à-dire 26 concerts dans les 26 cantons suisses et ceci en 26 jours d’affilée. Pendant ce mois, j’ai pu concrètement vivre de mes chansons en recevant gîte et couvert en échange d’un concert. C'était bouleversant.

 

Ce Tour de Suisse, c’est :

- 3000 kilomètres,

- 50 heures de train,

- 30 heures de concert,

- un savon perdu,

- un accoudoir cassé,

- plusieurs centaines de personnes rencontrées,

- de nombreuses discussions en français, allemand, divers schwytzertütsch, italien, anglais, néerlandais et roumain (ok, là, j’ai pas tout compris).

- une correspondance ratée,

- des lieux insolites ou cosy, mais chaque fois personnels,

- un lit différent chaque soir (dont un matelas gonflable troué),

- une invitation refusée (celle d’un nudiste...),

- des publics de 4 à 50 personnes,

 

Durant les concerts, j’ai vu de tout :

- une jeune américaine faire du tricot,

- une mère donner soudain le sein à son fils,

- un grand-père qui joue au tronc d’arbre pendant tout le concert,

- une rangée de mioches qui m’accompagnent en faisant un genre de batterie avec les chips qu’ils mangent,

- un frère de 5 ans changer sa petite sœur de quelques mois (sans vraiment lui tenir la tête),

- des journalistes partir en catastrophe parce qu’il y a eu une explosion au centre-ville,

- une ado s’ennuyer ferme,

- mais aussi et surtout des personnes bienveillantes, curieuses, ouvertes et vraiment attentives, même lorsqu’elles ne comprenaient pas un mot de français. C’était un plaisir de présenter mes chansons !

 

Aujourd’hui, c’est encore le temps des anecdotes. J’ai des poignées de petites histoires à raconter, mais il est encore un peu tôt pour faire un véritable bilan de ce Tour (cela viendra plus tard, puisque j’ai reçu plusieurs invitations pour faire quelque chose de nouveau pour moi : des « concerts-conférences »). Néanmoins, il y a une leçon que je peux déjà tirer de mon voyage : je ne m’étais pas rendu compte à quel point la Suisse est une confédération. Presque chaque soir, j’ai entendu des gens rêver (parfois les yeux mouillés) d’une Suisse plus unie, d’un pays qui se parle plus, même si, souvent, il était difficile de s’empêcher d’envoyer une vanne aux voisins. Je n’avais pas pris conscience de combien, en chaque région, les particularismes locaux forgent l’identité, tout en nous laissant rêver d’une union plus forte !

 

J’aimerais aussi profiter de ce mot pour rendre hommage à celles et ceux, chacune et chacun, qui ont eu la gentillesse et le courage de m’inviter. C’est ensemble que nous avons permis au Tour de Suisse d’exister ! Je tiens à vous rendre hommage, car prendre un inconnu chez soi pour qu’il fasse un concert devant les amis, collègues, enfants, famille et l’y laisser dormir ne va pas de soi. Or, sans fausse diplomatie, j’ai été plus que chanceux, car chaque jour, j’ai rencontré des personnes aux petits soins (allant jusqu’à demander toutes les 30 minutes si j’avais assez mangé). Ce projet de Tour de Suisse n’a été possible que parce que vous avez eu la curiosité de m’inviter ! Alors, c’est profondément ému que je dis merci à :

 

Isabelle (Berne),

Claire (Vaud),

Thibaut et famille (Grisons),

Sandra (Soleure),

Martina et famille (Uri),

Helen et Thomas (Schwytz),

Antoine (Lucerne),

Cinzia et famille (Tessin),

Antje et Philipp (Nidwald),

Stefanie (Zug),

Daniel (Zurich),

Yvonne (Glaris),

Barbara et voisins (Saint-Gall),

Rosmarie (Appenzell Rhodes-Extérieures),

Albert (Appenzell Rhodes-Intérieures),

Barbara (Thurgovie),

Liora et famille (Argovie),

Alessandro (Schaffhouse),

Nathalie (Bâle-Ville),

Hans-Anton et famille (Bâle-Campagne),

Nina et famille (Obwald),

Nadège (Fribourg),

Sylvain (Genève),

Isabelle (Valais),

Fred (Jura),

Lucienne (Neuchâtel).

 

Pour moi, il est vraiment émouvant de me dire que durant 26 jours, partout en Suisse, vous vous êtes activés pour inviter du monde, préparer des repas, réfléchir à l’endroit où je pourrais jouer, réaliser une affiche, faire de la déco, déplacer des meubles et des lampes, etc. Ce Tour de Suisse est comme 26 rendez-vous ayant fait fourmiller la Suisse.

 

Je remercie aussi particulièrement celles et ceux qui m’ont activement aidé à trouver des lieux : Anicée, Annabelle, Camille, Christian, Clément, Elisabeth, Mireille, Nathalie, Patrick et Susanna. Sans vous tout ceci aurait été bien plus difficile !

Evidemment, j’ai une pensée affectueuse pour ma famille néerlandaise et jurassienne et pour ma bande, la Compagnie C.A.B.A.R.T. Merci d’être là.

 

Merci aussi à Marc-Antoine de m’avoir suivi sur la route, d’avoir partagé une partie de ces concerts et de m’avoir parlé d’histoire suisse chaque fois qu’il avait fini de lire un chapitre dans son livre.

 

Enfin merci Aurélie, mon épouse, pour ton soutien inconditionnel et logistique (et tout le reste, vécu et à venir).

 

Quant à vous autres, au plaisir de vous croiser sur la belle route des concerts, d'appartement ou de salle.

 

Simon.

 

 

Dates du Tour de Suisse

 

Mercredi 23 mars | BERNE | Berne
Jeudi 24 mars | VAUD| Lausanne
Vendredi 25 mars | GRISONS | Falera
Samedi 26 mars | SOLEURE | Soleure
Dimanche 27 mars | URI | Schattdorf
Lundi 28 mars | SCHWYZ | Brunnen
Mardi 29 mars | LUCERNE | Lucerne
Mercredi 30 mars | TESSIN | Savosa
Jeudi 31 mars | NIDWALD | Buochs
Vendredi 1 avril | ZOUG | Baar
Samedi 2 avril | ZURICH | Zurich
Dimanche 3 avril | GLARUS | Glarus
Lundi 4 avril | SAINT-GALL | Saint-Gall
Mardi 5 avril | APPENZELL-EXT | Heiden
Mercredi 6 avril | APPENZELL-INT | Appenzell
Jeudi 7 avril | THURGOVIE | Kreuzlingen
Vendredi 8 avril | ARGOVIE | Bei Roggwil
Samedi 9 avril | SCHAFFHOUSE | Schaffhouse
Dimanche 10 avril | BÂLE-VILLE | Bâle
Lundi 11 avril | BÂLE-CAMPAGNE | Liestal
Mardi 12 avril | OBWALD | Engelberg

Mercredi 13 avril | FRIBOURG | Fribourg
Jeudi 14 avril | GENÈVE | Genève
Vendredi 15 avril | VALAIS | Haute-Nendaz
Samedi 16 avril | JURA | Courtedoux
Dimanche 17 avril | NEUCHÂTEL | Neuchâtel

© 2016-2019 Atelier Bersif | www.simonfrenkel.com